Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

LIRE, PENSER, RÉSISTER

29 Avril 2017 , Rédigé par Le libraire Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2017

Le Centre de Diffusion de l’Édition a décidé, par l’intermédiaire d’une vingtaine d'éditeurs, de lancer une campagne en librairies sur la thématique « Lire, penser, résister ».

Il s’agit de proposer aux lecteurs une sélection de lectures qui donnent à penser, à appréhender le monde qui nous entoure, ses dangers et ses vertus, et à résister au fatalisme qui le guette.

 

 

RECONNAITRE LE FASCISME

Umberto Eco

( Grasset)

 

Le fascisme ? Un mot, utilisé à foison depuis des lustres, ayant pour référent un moment historique au cours du XXe siècle. Le terme en est-il pour autant galvaudé ?  Un tout petit texte que les éditions Grasset, non sans raison, ont jugé opportun de faire reparaître, vient nous aider à y voir plus clair.  

 

 

____________________________________________________________________________

LETTRE À NOS PETITS ENFANTS

J.M Keynes

(Les liens qui libèrent)

 

  C’est en 1930 que J. M. Keynes publie cet essai dans lequel il propose une réflexion prospective et philosophique sur le devenir du capitalisme. Il y défend l’idée de la fin d’une société gouvernée par l’économie  qui aura alors fini de jouer son rôle, ainsi que l’avènement d’une société de l’abondance. Il exhorte ses descendants à ne pas oublier les valeurs humaines essentielles et à ne pas sombrer dans le pessimisme ambiant.

Un texte toujours très actuel qui démontre la stupéfiante clairvoyance de Keynes…

____________________________________________________________________

MALAISE DANS LA DÉMOCRATIE

Jean-Pierre Le Goff

(Stock)

 

Dans cet ouvrage, Jean-Pierre Le Goff, sociologue et chercheur au CNRS, décrypte le malaise de nos sociétés démocratiques. Il met en lumière les postures et les faux semblants d’un conformisme individualiste qui vit à l’abri de l’épreuve du réel et de l’histoire.

Une « bulle » angélique s’est ainsi construite tandis que la violence du monde frappe à notre porte.
 

 

____________________________________________________________________________

ET NOUS VIVRONS DES JOURS HEUREUX

100 auteurs, 120 actions pour résister et créer

COLLECTIF

  Ce projet élaboré par une centaine de citoyens engagés et reconnus dans leur domaine, riche de 120 propositions, a été rendu public début novembre, de manière à être débattu pendant la campagne afin d’inspirer à tous des transformations profondes. Ce pacte aborde les grands enjeux que sont l’emploi et le travail, les inégalités et la pauvreté, la protection sociale, la transition écologique, énergétique et agricole, le logement, l’éducation, la santé et la justice, la reprise en main de la finance.

 

____________________________________________________________________

 

 VOUS N'AUREZ PAS MA HAINE

Antoine Leiris

( Fayard)

Antoine Leiris a perdu sa femme, Hélène, au Bataclan, une des 130 victimes des attentats du 13 novembre. Il se retrouve seul avec Melvil, son fils de 17 mois. Dans ce journal intime ciselé, poétique et bouleversant, l'auteur décrit les douze jours qui ont suivi la mort de sa femme.

C’est le récit d'une vie à trois qu'il faut poursuivre à deux

 

____________________________________________________________________

MARIANNE PORTE PLAINTE

Fatou Diome

(Flammarion)

L'auteure s'interroge sur le concept d'identité nationale, sur la place qu'elle occupe dans le débat politique, sur les excès de ses défenseurs, mais aussi sur l'instrumentalisation de la laïcité. Elle met en avant l'éducation, pilier crucial pour la construction d'une nouvelle identité nationale.

« En littérature, l'ironie est permise. Marianne porte plainte contre les diviseurs, contre ceux qui falsifient son histoire, son identité. Contre ceux qui ne veulent pas admettre la diversité de ses enfants. Contre ceux qui vont à l'encontre de sa devise nationale. Je suis de nationalité française, je suis donc une des enfants de Marianne, et je me donne le droit de dire que je ne suis pas d'accord. On ne m'a pas donné la nationalité à titre provisoire mais vraiment de manière sincère. Cela signifie qu'on m'a donné le droit de m'exprimer en tant que citoyenne française. » Fatou Diome

____________________________________________________________________

PETIT COURS D’AUTODÉFENSE INTELLECTUELLE.

Normand Baillargeon

Clair et accessible, ce véritable vademecum de la pensée critique est plus que jamais indispensable à quiconque veut assurer son autodéfense intellectuelle.

"La première chose qu’il faut faire, c’est prendre soin de votre cerveau. La deuxième est de vous extraire de tout ce système [d’endoctrinement]. Il vient alors un moment où ça devient un réflexe de lire la première page du L.A. Times en y recensant les mensonges et les distorsions, un réflexe de replacer tout cela dans une sorte de cadre rationnel. Pour y arriver, vous devez encore reconnaître que l’État, les corporations, les médias et ainsi de suite vous considèrent comme un ennemi : vous devez donc apprendre à vous défendre. Si nous avions un vrai système d’éducation, on y donnerait des cours d’autodéfense intellectuelle" Noam Chomsky

___________________________________________________________

LA DÉSOBEISSANCE CIVILE

Henry David Thoreau

(Gallmeister)

 

Juillet 1846,  Thoreau est emprisonné pour avoir refusé, en signe d’opposition à l’esclavage et à la guerre contre le Mexique, de payer un impôt à l’État américain. Cette expérience sera à l’origine de cet essai paru en 1849 et qui fonde le concept de désobéissance civile. Un texte qui influença Gandhi, Martin Luther King ou Nelson Mandela, et ne cesse d’inspirer philosophes et politiciens depuis plus d'un siècle et demi.

« Cette voix indocile redit obstinément que la politique est l’affaire de tous et pas uniquement celle des gouvernants » Libération

____________________________________________________________________

LIRE, PENSER, RÉSISTER

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article