Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

Articles récents

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

30 Mai 2015 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2015

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

ANIMATIONS A LA LIBRAIRIE

____________________________________________

Samedi 6 juin à 10h30 à la librairie

Mise en voix, mise en bouche.

L'atelier théâtre adultes du club Léo Lagrange de Carcassonne fera la lecture de saynètes tirées de

"Ça va" Jean Claude Grumberg (Actes Sud)

_____________________________________________________________________________

►Lundi 15 juin : ALTERNATIBA TOUR/ 5000 km pour le climat

Le tour ALTERNATIBA* arrive à Carcassonne.

Rejoignez la librairie à 18:30 aux Halles Montagné ( place Eggenfelden) où elle aura son stand au village des initiatives

*Le tour en vélo tandem quadriplette (4 places) parcourra 5000 kilomètres pendant l’été 2015, pour mobiliser des dizaines de milliers de personnes autour des « vraies alternatives » au changement climatique.

______________________________________________________________________________

►Samedi 27 juin à 10h30 à la librairie - MARATHON DES MOTS

Comme chaque année, dans le cadre du Marathon des Mots de Toulouse,

Lecture/ Rencontre /Discussion avec un écrivain.

Cette année, la librairie accueillera l'écrivaine libanaise

Hoda Barakat

"Le royaume de cette terre" ( Actes Sud)

Lecture par le théatre Zé Régalia

_______________________________________________________________________________

Samedi 4 juillet à 10h30 à la librairie

Lecture musicale / Rencontre avec Christine Cabantous

" Fais un noeud à ton mouchoir" (éd. du Mont)

La lecture sera accompagnée par

Marjorie Pages à la contrebasse

et

Thierry Alvarez au piano

_______________________________________________________________________________

COUPS DE COEUR DU LIBRAIRE

_______________________________________________________________________________

LITTERATURE

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

LE ROYAUME DE CETTE TERRE

Hoda Barakat

(Actes Sud)

Liban, un village maronite de haute montagne. Salma et Tannous, qui viennent de perdre leur père, se relaient pour raconter les péripéties de leur existence. Selma déploie toute son énergie pour conjurer le mauvais sort qui menace la famille, Tannous, chanteur à la voix extraordinaire, est contraint de fuir le Liban. Mais c'est le village qui est le personnage principal, cette communauté très fermée des chrétiens maronites, dont l’auteur est issue. Elle retrace près de 70 ans d’histoire locale, tantôt tragique, tantôt burlesque à travers des personnages hauts en couleur, dévots et belliqueux, ingénus et malicieux, et enracinés dans les traditions.

Un portrait cruel et tendre à la fois, sans concession...

Hoda Barakat sera à la librairie le samedi 27 juin

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

CYGNES NOIRS

Gaïto Gazdanov

(Viviane Hamy)

Chacune des quatre nouvelles parues à des moments très différents de la vie de l’auteur est une fenêtre ouverte sur la destinée de Russes exilés qu’il a côtoyés, perdus de vue ou retrouvés. L’exil a redistribué les cartes sans pitié : les grandes aristocrates sont devenues femmes de chambre, les anciens professeurs d’université, ouvriers d’usine, Gazdanov lui-même se retrouve chauffeur de taxi... Ces histoires, tour à tour graves, ou ironiques, se télescopent. Elles parlent de personnages qui ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes, mais au plus près de choix existentiels.

Un regard profondément humaniste sur des personnages attachants.

________________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

AU BORD DES FLEUVES QUI VONT

Antonio Lobo Antunes

( Christian Bourgois)

L’auteur est sur le lit numéro 11 d'une chambre d'hôpital pour soigner un cancer. Le patient ne sait plus quel âge il a, il voyage dans sa mémoire, il est à la fois l'adulte malade, le fils, le petit-fils. Il est dans la montagne, là où gamin il allait voir sa grand-mère. Le couloir sent comme le bourg, l'interne jette un œil dans la chambre comme autrefois la mère. Les moments, les lieux, les visages qui ont passé dans sa vie se mélangent dans l'instant. La mémoire abolit le temps, il n'existe plus ni passé ni présent ni futur, tout appartient au présent. Et ce roman de son agonie devient le roman de la vie.

Déroutant, sublime et bouleversant.

______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

LE CAILLOU

Sigolène Vinson

(Le Tripode)

Le Caillou, c’est l’histoire d’une jeune femme qui voulait devenir un caillou.

Pourquoi vouloir devenir un caillou ? C’est à la mort de Monsieur Bernard, son vieil et énigmatique voisin que la narratrice décide de partir sur ses traces en Corse du sud où celui-ci se rendait, mystérieusement, plusieurs fois par an. D’ailleurs, qu’est-ce qui la retiendrait à Paris, sinon ce client du bar où elle travaille, dont elle est secrètement amoureuse ?

Un roman à la fois drôle et désespéré, inventif et singulier qui nous met face à nos angoisses les plus profondes.

______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

LES FIANCES

Déborah Levy Bertherat

( Rivages)

Si après soixante ans d’absence, un ange revenait pour réunir deux vieux enfants ? Madeleine et René, se croisent dans une maison de retraite au crépuscule de leurs vies et ils vont connaître une dernière et très belle histoire d’amour. La mémoire affaiblie de Madeleine va étonnamment servir le projet du livre. Madeleine retrouve Max, son premier fiancé, qu’elle croyait mort à la guerre d’Indochine. Mais elle se trompe : l’homme qu’elle prend pour lui s’appelle René. Celui-ci accepte de jouer le jeu, au risque d’y perdre sa propre identité. Pourquoi tient-il tant à l’amour de cette inconnue ? Quel souvenir ancien et troublant Madeleine réveille-t-elle en lui ?

Sans pathos romantique, voilà un roman lumineux sur le temps perdu à jamais.

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

LE VEILLEUR DU JOUR

Jacques Abeille

(Le Tripode)

Bienvenue à Terrèbre capitale de l'Empire, ville d'exilés et de déracinés hostiles. Barthélemy Lécriveur, un homme sans mémoire et sans passé, venu du pays des Hautes Brandes, se voit dès son arrivée contraint de limiter ses repas en attendant de trouver un emploi. Aidé par une servante dont il s'éprend et par un aubergiste bienveillant, il devient gardien d'un entrepôt pour une mystérieuse association d’archéologues. Il va alors découvrir que l’édifice est le temple d’une civilisation disparue.

Un voyage dans un monde fantastique et onirique.

______________________________________________________________________________

POCHOTHÈQUE

______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

FAILLIR ETRE FLINGUE

Celine Minard

(Rivages poche)

Dans les prairies du Far-West, tout un faisceau de vies (pionniers, trappeurs, indiens…) converge vers une petite ville en création. Parmi eux, Eau-qui-court-sur-la-plaine, une indienne dont le clan a été décimé, les frères McPherson et leur veille mère mourante, Xiao Niu qui comprend le chant du coyote et tant d’autres participent de cette fresque sauvage. Tous arrivent dans la ville naissante, c’est le temps de l'installation, de la construction. Puis vient l'événement dramatique, les derniers secrets se dévoilent....Bluffant et revigorant !

_____________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

LA PETITE COMMUNISTE QUI NE SOURIAIT JAMAIS

Lola Lafon

(Babel Actes Sud)

Les jeux olympiques de Montréal en 1976 révèlent la jeune gymnaste Nadia Comaneci au corps gracile et musclé, reine de l’air à la volonté de fer, véritable icône qui révolutionna la gymnastique. Lola Lafon écrit un roman au plus près des sensations de la championne roumaine. Or, il arriva un jour que la suite soit un grand gouffre : l'anonymat, après avoir été déchiquetée par ceux qui la portèrent aux nues.

Entre biographie poétique et texte objectif, ce roman met en regard la dictature communiste d'hier et l'asphyxie capitaliste d'aujourd'hui et dénonce l'absurdité d'avoir quitté une prison pour une autre.

______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

L’HOMME QUI SAVAIT LA LANGUE DES SERPENTS

Andrus Kivirähk

(Le Tripode)

Estonie, XIIIe siècle. Dans une forêt vit une population encore "païenne" et qui connaît le langage des bêtes qui permet de discuter avec les animaux et de s’en faire obéir. Leemet, le narrateur, a appris cette langue tout jeune. Mais l'attrait de la nouveauté incite les habitants de la forêt à aller s'installer dans un village voisin où les étrangers « chrétiens » ont apporté des innovations incroyablement modernes. Une fois installés, les gens de la forêt oublient tout de leur ancien mode de vie et adoptent des habitudes d’une absurdité consternante. Leemet voit la forêt se vider et comprend qu'il sera le dernier à parler la langue des serpents.

Un conte iconoclaste à l'imagination et à l'humour débridés qui dénonce bêtise et fanatisme.

_______________________________________________________________________________

►SCIENCES HUMAINES

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

1177 AVANT JC, LE JOUR OU LA CIVILISATION S’EST EFFONDREE

Eric H. Cline

(La Découverte )

Pourquoi une brillante civilisation, celle de l'âge du bronze, s'est-elle désintégrée autour de 1177 avant JC? Un réchauffement climatique suivi de sécheresse et de famines, des séismes, des guerres civiles, de gigantesques mouvements de populations fuyant leurs terres d’origine, des risques systémiques pour les échanges internationaux… Non, non,nous ne sommes pas en 2015, mais bien au XIIe siècle avant J.-C. ! L’ archéologue américain Eric H. Cline mène l’enquête à travers les archives découvertes.

Une passionnante plongée dans le passé qui nous oblige à réfléchir. Aucun rapport avec le monde d'aujourd'hui, évidemment...

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

CREATURES D’UN JOUR

Irvin Yalom

(Galaade)

Dans son dernier ouvrage, Irvin Yalom, psychiatre et psychothérapeute américain, dresse le portrait kaléidoscopique de dix patients qui viennent lui révéler leur intimité, leur souffrance et leurs secrets.Tous viennent consulter le Professeur Yalom afin de mettre à nu, parfois sans y mettre vraiment les mots d’ailleurs, les conflits qui les habitent. Tout se passe dans l’entretien et le questionnement existentiel qui permet de mettre le doigt sur la racine du problème.

Bouleversant et magnifique livre de reconquête de soi et de transmission.

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

COMME UN CHAT.Souvenirs turbulents d'un anarchiste, faussaire à ses heures,

vers la fin du XXe siècle

Floréal Cuadrado

(Editions Du Sandre)

Les mémoires de Floréal Cuadrado, le principal faussaire de la mouvance activiste des années 1970 à 1980, constitue un document de premier ordre. Ce livre qu’il considère comme une thérapie est une plongée dans le monde de l’extrème gauche, du terrorisme et de l’anarchisme post-soixante-huitards. Ancien des groupes armés révolutionnaires internationaux (GARI), Cuadrado s'est spécialisé dans la fabrication de faux papiers et de faux traveller check. Son turbulent parcours l'a amené à travailler avec Jean-Marc Rouillan, Hugo Chavez ou encore Alexandre Grothendieck.

Un véritable roman d'aventure !

______________________________________________________________________________

REVUES

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

LE MATRICULE DES ANGES

Numéro 163 (Mai 2015)

Le mensuel de la littérature contemporaine.

Créé en octobre 1992, Le Matricule des Anges est un magazine indépendant d'informations littéraires de qualité, diffusé sur toute la France, mais aussi en Belgique, en Suisse et au Québec.

Au sommaire de ce numéro 163, entre autres :

Frédéric Valabrègue, la littérature, le voyage et l’art furent pour lui des armes d’émancipation. Edgar Hilsenrath, requiem pour un peuple disparu, les Arméniens de Turquie.Jean Streff, l’histoire d’un livre impossible.

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

CHIC FILLE

Revue Collectif Chic fille

N.2

A l’origine de cette revue, l’envie de sortir de la course à la tendance, d’imaginer une revue féminine qui ne serait pas obsédée par ce qui se fait de neuf, mais qui aurait plutôt retrouvé la mémoire.

Une revue qui n’aurait pas peur du temps : ni du temps qui passe, ni du temps passé. Et l’envie de proposer d’autres modèles.

Pas de mode donc, pas de beauté, pas d’actu mais des histoires, des portraits, des détours, des personnalités de toutes les générations et des plumes venues de tous les horizons.

______________________________________________________________________________

JEUNESSE

______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

LA DROLE DE FLEUR

Géraldine Renault et Naomi Katsu

(Marcel &Joachim)

Une ode au printemps et à la différence car la drôle de fleur ne ressemble à aucune autre. Elle a même l’air bien pâlichonne au milieu des rouges coquelicots. Elle aimerait tant être parée des plus beaux atours dont Dame Nature est capable de faire don, lorsqu’elle se penche sur le berceau de ses nombreuses filleules. Oui mais voilà, la drôle de fleur devra se contenter de sa parure blanche et terne. À moins que…

_______________________________________________________________________________

BD

_______________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

CARNETS DE THESE

Tiphaine Rivière

(Seuil)

Oui, une thèse de doctorat peut tourner au cauchemar! Quand Jeanne, jeune enseignante quitte son collège pour se lancer dans une thèse, elle n’imagine pas le chemin de croix sur lequel elle s’engage. Autour d’elle, tout part en vrille: sa famille se lasse, son appartement ressemble à une écurie, son copain en a marre. Ceux qui sont passés par là retrouveront des souvenirs cruels. Les autres frémiront d’effroi en découvrant l’univers impitoyable de la recherche. On comprend que la seule solution soit de fuir au plus vite.

Roman graphique hilarant et cruel, la BD a gagné un véritable auteur tant pis pour la recherche !

_____________________________________________________________________________

MOTS DU LIBRAIRE- JUIN

AAARG !

N.4

Revue de "bande-dessinée et de culture à la masse" bimestrielle.

Cette revue énervée envoie la culture de masse se faire voir!

Composée d’histoires courtes en bande dessinée mais aussi de nouvelles inédites, d’entretiens, de chroniques.

_______________________________________________________________________________

JE VOUS SOUHAITE DE BELLES LECTURES

Mehdi, le libraire

________________________________________________________________________________

Pour vérifier la disponibilité d'un ouvrage ou commander, suivez le lien:

http://www.librairie-motsetcie.fr/

________________________________________________________________________________

Lire la suite

La maison du soulagement mental

25 Mai 2015 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2015

La maison du soulagement mental

LA MAISON DU SOULAGEMENT MENTAL

Francesco Permunian

(Arbre vengeur)

Le narrateur, un bibliothécaire, rend visite à sa tante, folle mystique accueillie en pension dans ce drôle d'asile d'aliénés. Il découvre avec effarement ce qui se cache derrière les murs ( flexibles!) de cet asile de province et cela dépasse largement ce que l’imagination la plus débridée oserait inventer : portraits hauts en couleurs d’une galerie de personnages tous plus détraqués les uns que les autres, à commencer par les membres de la puissante famille Manotazo qui règne sur le village, entre amateurs de poupées gonflables qu’on emmène en virée dans les festivals littéraire et « gentilhommes campagnards » à tendance vicelarde et bigote. On y ajoutera le voisin meurtrier qui cherche à prendre des cours de congélation, le psychiatre délirant au passé trouble, le serial sodomiseur, les vieilles femmes zoophiles, les bigotes prostituées au nom du Bien, c’est un carrousel infernal qui s’agite dans cette maison du soulagement mental.

AVIS DU LIBRAIRE : Passé le côté comique et blasphématoire de ce catalogue exubérant, ce roman laisse chez le lecteur des traces profondes.

____________________________________________________________________________

Pour vérifier la disponibilité d'un ouvrage ou commander, suivez le lien:

http://www.librairie-motsetcie.fr/

Lire la suite

CE SAMEDI 23 MAI A 10:30

22 Mai 2015 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

La librairie vous invite à assister à la remise du

PRIX BOURBOULENC 2015

Chaque année depuis 2007, le Prix Bourboulenc récompense un premier roman français paru dans l’année. Cette année il a été attribué à :

"107 ans"

Marie-Aimée Lebreton

(Buchet-Chastel)

Zé Régalia Théâtre fera une lecture en présence de l’auteure Marie-Aimée Lebreton

Mise en jeu Marie-Christine Azéma

Lectures : Aurélia Danillon, Dominique Messaoud, Fabienne Ranza

La lecture sera suivie d'une discussion avec l'auteure ____________________________________________________________________________

Lire la suite

PRIX BOURBOULENC 2015

16 Mai 2015 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

PRIX BOURBOULENC 2015

Samedi 23 mai à 10h30

La librairie vous invite à assister à la remise du

PRIX BOURBOULENC 2015

Chaque année depuis 2007 le Prix Bourboulenc récompense un premier roman français paru dans l’année.

Cette année il a été attribué à :

107 ans de Marie-Aimée Lebreton

(Buchet-Chastel)

Zé Régalia Théâtre fera une lecture en présence de l’auteure Marie-Aimée Lebreton

Mise en jeu Marie-Christine Azéma

Lectures : Aurélia Danillon, Dominique Messaoud, Fabienne Ranza

La lecture sera suivie d'une discussion avec l'auteure

____________________________________________________________________________

Pour écouter Marie-Aimée Lebreton présenter son livre, cliquez sur le lien suivant :

http://youtu.be/n289-cejh0s

Lire la suite

"L'espoir en chemin" *

16 Mai 2015 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

"L'espoir en chemin" *

MARDI 19 MAI A 18:00

La librairie vous invite à rencontrer le comédien

Gérard Pollet

pour une lecture des Contemplations de Victor Hugo.

__________________________________________________________________________

* "L'espoir en chemin"

Née d’une volonté artistique, citoyenne et humanitaire, "L’Espoir en chemin" est une marche à travers l’Europe dédiée à l’association Ela qui lutte contre les leucodystrophies et dont Gérard Pollet assure la vice-présidence bénévole.

«J'ai perdu un fils qui est parti à l'âge de 14 ans. J'ai une fille handicapée, Ingrid, qui a 26 ans. Tout le sens de mon combat est de pouvoir épargner la souffrance aux autres, l'ayant connue moi-même», explique-t-il.

En lançant son initiative à la Région, ce professeur au conservatoire de Toulouse et vice-président de l'association ELA-France, a indiqué qu'il irait dans les écoles,les théâtres, les musées, les librairies, les foyers ruraux, "pour sensibiliser sur ces terribles maladies dégénératives par le biais de l'Art et de la Littérature".

La marche, baptisée "l'Espoir en chemin"est partie mardi dernier de la Cité de l'Espace de Toulouse et s'achèvera le 13 juin à la maison Jean-Vilar d'Avignon.

28 épisodes culturels reliés au recueil de poèmes "Les Contemplations" de Victor Hugo, sont prévus avec l'aide d'une vingtaine d'artistes, pianistes, violonistes,clarinettistes, danseurs,comédiens(nes),chanteurs(ses),photographes, cinéastes.

Tous les fonds récoltés sur le chemin iront à ELA et la lutte contre les Leucodystrophies, assurent les organisateurs. Gérard Pollet a commencé cette marche 14 ans jour pour jour après la mort de son fils Christophe. Il a précisé "qu'au nom de tous ceux qui attendent un médicament", il prévoit de renouveler l'opération lancée mardi en partant à travers la France et l'Europe pendant 14 ans à raison de un ou deux mois par an, couvrant ainsi 10.000 km à pied.

Nous vous attendons nombreux!

Lire la suite