Overblog
Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

Articles récents

Terreur apache

25 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2014

Terreur apache

TERREUR APACHE

W.R. Burnett

(Actes Sud)

Le contexte :

1886, New-York présente au monde le symbole de la plus grande valeur américaine, la Liberté, à travers une statue monumentale. Les guerres indiennes sont terminées, et les survivants amérindiens parqués dans des réserves comme du bétail. C’est en cette année précise qui est aussi celle de la reddition de Geronimo, que William Riley Burnett situe son superbe western, "Terreur apache".

En 1886, Arizona. Perdue dans le désert, la petite ville de Mesa Encantada abrite une garnison de l’armée américaine, occupée à surveiller la réserve apache avoisinante. Mais un jour Porfiano, le vieux chef indien garant de la cohésion de sa tribu, s’enfuit pour le Mexique, accompagné de plusieurs des siens. Un jeune guerrier du nom de Toriano profite de la débandade pour disparaitre lui aussi. Avec quelques fidèles, il s’est caché dans les montagnes bordant cet horizon et mène des raids sanglants sur les colons, terrorisant toute la région. Le colonel en charge du secteur appelle l’éclaireur Walter Grein, dont la ténacité est légendaire, pour prendre la tête d’une petite troupe d’anciens soldats et de pisteurs indiens. Il devra capturer Toriano avant qu'il ne mette le pays à feu et à sang. Mais les Apaches sont des guerriers hors pair aux ressources insoupçonnées. Commence alors une poursuite haletante, traitée au scalpel, truffée de détails fascinants, historiquement justes, jamais politiquement corrects. Les autorités de Washington, craignant un plus grand débordement, annulent l’ordre d’abattre Toriano. Tant pis, Grein et ses acolytes partiront pour une mission officieuse, et traqueront le rebelle jusqu’aux confins de ce monde aride et désolé.

AVIS DU LIBRAIRE : Pour les amoureux des grands espaces, pour l’intérêt historique, pour le plaisir de lire un vrai roman d’action dans un paysage mythique ou tout simplement ... pour l’évasion !

Le réalisateur français Bertrand Tavernier lance une nouvelle collection aux éditions Actes Sud: “L’Ouest, le vrai“. A travers les ouvrages qu’il propose, il souhaite faire découvrir aux lecteurs francophones des classiques de la littérature western américaine ayant beaucoup inspiré le cinéma et la culture populaire mais que nous n’avons peut-être pas eu l’occasion de lire. "Terreur apache" est l’une de ses deux premières publications.

Lire la suite

Ce samedi à la librairie

23 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

Ce samedi à la librairie

Samedi 26 avril toute la journée,

fêtons ensemble la San Jordi,

fête de la librairie indépendante*.

Selon la tradition pour tout achat de livre, votre libraire vous offre une rose.

* Qu’est-ce qu’une librairie indépendante ?

C’est une librairie n’appartient pas à une chaîne.

C’est un lieu où le libraire défend les livres qu’il aime, meilleures ventes ou pas. Il met en avant ses goûts et ses compétences.

Il sait qu’il suffit d’un geste, un jour, une heure, pour qu’un livre rencontre un lecteur. Il a vécu des embrasements inattendus ou des échecs retentissants, déjouant tous les pronostics.

Sa place est dans un magasin qui ne ressemble à aucun autre, qui a son histoire, sa couleur, sa différence. Un lieu qui chérit la liberté….

Sans libraire indépendant, il n’y a pas d’éditeur indépendant, ni de lecteur affranchi.

______________________________________________________________________

Ce samedi à la librairie

►A 10:30

Lecture d'extraits de l'œuvre d'Albert Cossery par Valérie Schlée.

Presque tous les romans d'Albert Cossery (Le Caire 1913 –Paris 2008) se déroulent dans son Égypte natale, bien qu'il ait vécu à Paris à partir de 32 ans. Il est animé d'un amour véritable pour ses personnages souvent hauts en couleurs, il manie volontiers l'ironie et si la bouffonnerie des petits chefs est soulignée, Albert Cossery ne tombe jamais dans le cynisme, conférant à son style une grâce dynamique et humoristique.

Lire la suite

Dans le grand cercle du monde

19 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2014

Dans le grand cercle du monde

DANS LE GRAND CERCLE DU MONDE

Joseph Boyden

(Albin Michel)

XVIIe siècle, Nouvelle France au Canada. Christophe, jeune jésuite français est venu avec d'autres en Nouvelle-France évangéliser les Indiens. Il découvre le pays mais surtout ses habitants divisés en clans, Hurons et Iroquois, qui sont en guerre. Il est fait prisonnier par un chef de guerre huron Oiseau ainsi qu’une jeune fille d'origine iroquoise Chutes de Neige. Christophe, Oiseau et Chutes de Neige sont les trois voix qui tissent cette fresque où se confrontent traditions et cultures. Ces trois personnages bien que réunis par les circonstances, sont divisés par leur appartenance. Chacun mène sa propre guerre : l’un pour convertir les Indiens au christianisme, les autres, bien qu’ennemis, pour s’allier ou chasser ces « Corbeaux » venus prêcher sur leur terre. Ces personnages se confrontent ou s'ignorent mais apprennent à se connaître. L’auteur nous montre la complexité des situations et des attitudes, et tente courageusement de réconcilier l'irréconciliable : il rappelle que l'histoire de ce pays n'a pas commencé avec l'arrivée des Blancs, et surtout, que les uns et les autres font partie d'une même humanité et que le temps du vivre-ensemble dans le respect mutuel est arrivé.

Avis du libraire : Un roman époustouflant, palpitant, dont on tourne les pages avec avidité, et qui entraîne le lecteur dans le Canada du XVIIe siècle pour un voyage d’une incroyable modernité.

Lire la suite

DISPARITION

18 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2014

DISPARITION

Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel colombien de littérature, l’un des plus grands écrivains en langue espagnole, est décédé jeudi.

Ce chroniqueur du continent sud-américain venait d'avoir 87 ans et laisse une œuvre truculente. Nouvelliste, mais également journaliste et activiste politique, il reçoit en 1982 le prix Nobel de littérature. Affectueusement connu sous le surnom de « Gabo » en Amérique latine, il est l'un des auteurs les plus significatifs du XXe siècle.

Principales œuvres littéraires

Cent ans de solitude

Ce roman relate sur plusieurs générations l'histoire de la famille Buendía depuis la fondation du village fictif de Macondo, une saga riche d'incestes, d'événements fantastiques, ponctuées de naissances et de morts. L'histoire de Macondo est souvent vue par les critiques comme suffisamment générale pour représenter l'histoire des villages ruraux d'Amérique du Sud, ou au moins celle de la région natale de García Márquez, autour d'Aracataca. Paru en 1967, c’est le plus grand succès commercial que l'auteur ait connu jusqu'alors.

Chronique d'une mort annoncée

L'intrigue du roman tourne autour de l'assassinat de Santiago Nasar. Le narrateur joue le rôle d'un détective qui découvre les éléments de ce meurtre seconde par seconde amis au lieu d'aller de l'avant l'intrigue se déroule en arrière. En effet, dans le premier chapitre, le narrateur explique exactement au lecteur qui a tué Santiago Nasar, le reste du livre cherchant à expliciter les raisons de ce meurtre. Un roman qui est une combinaison de reportage, de réalisme et de roman policier.

L'Amour aux temps du choléra

Ce roman conte une histoire d'amour atypique où les amants trouvent l'amour dans leur « âge d'or » alors que la mort est tout autour d'eux. L’amour entre les deux amants est basé sur le récit journalistique de la mort de deux américains octogénaires qui se retrouvaient chaque année à Acapulco. Un jour lors d’une sortie en bateau ils ont été tués par le batelier à coup de rame. C’est par ce meurtre que leur secret a été révélé, ils étaient tous deux mariés à quelqu’un d’autre.

Lire la suite

Ce samedi à la librairie

16 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

Ce samedi à la librairie

Samedi 19 avril à 10 :30 à la librairie

Rencontre-discussion

avec

Elie Treese pour son ouvrage

« Les anges à part »

(Rivages)

Lecture par Valérie Schlée.

Résumé

Elie Treese s’empare du sujet de l’enfance avec doigté. Le romancier met en scène sans avoir l’air d’y toucher, une bande de jeunes d’une douzaine d’années. Il les cueille à cet instant précis de l’enfance, monde qui n’est pas encore touché par le désir et la perte, juste avant que n’intervienne la césure de l’adolescence.

Lire la suite