Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

Articles récents

Le poids de l'Histoire

20 Décembre 2012 , Rédigé par Mots et Cie Publié dans #LES VALEURS SÛRES

                                                   L’HIVER DES HOMMES
                                                                      Lionel Duroy
                                                                                    (Julliard)
 

 

 

 

l-hiver-des-hommes.JPG

  

 

 

 

 

 

 

  Pourquoi Ana, fille du général Mladic, commandant en chef des forces serbes durant le siège de Sarajevo, accusé de génocide, s'est-elle tirée  une balle dans la tête avec le revolver préféré de son père ? C'est pour tenter de répondre à cette question que Marc, écrivain, passionné depuis toujours par le destin des enfants de criminels de guerre, s'envole pour Belgrade en novembre 2010 alors que rien ne va plus dans sa propre vie. Là, il est amené à rencontrer certains  proches lieutenants du général Mladic, hommes pour la plupart recherchés. Ils l'encouragent à partir pour la petite République serbe de Bosnie où, disent-ils, il rencontrera le véritable peuple serbe. Il découvre une région totalement isolée du reste de la Bosnie et une population emmurée dans le désespoir, abandonnée de tous et qui refuse tout contact avec les voisins bosniaques,  ennemis d’hier. Ils ne nient pas avoir commis des crimes épouvantables mais sont persuadés d’avoir agi en état de légitime défense. Hommes attachants qui luttent contre leur enfer personnel qui fait écho au propre désarroi de Marc. En journaliste opiniâtre, il reconstitue au plus près la complexité de cette guerre fratricide.

Avis du libraire : On a peine à imaginer qu’il s’agit d’un roman, tant l’histoire récente est présente dans ce livre dense que l'on ne referme pas sans un certain sentiment de malaise.

 

 

La vérité sur l'affaire Harry Quebert

9 Décembre 2012 , Rédigé par Mots et Cie Publié dans #LES VALEURS SÛRES

LA VÉRITÉ SUR L'AFFAIRE HARRY QUEBERT
Joël Dicker
(De Fallois/l’Age d’homme)

la-verite.jpg

 

 

 

 

 

 

 

 

Harry Quebert, légende des lettres américaines, est accusé d'avoir assassiné vingt-cinq ans plus tôt sa (trop) jeune maîtresse. Dans  son jardin  on a retrouvé les restes de cette adolescente baptisée Nola. Harry, cet auteur à succès, a-t-il assassiné cette jeune fille, disparue trente-trois ans plus tôt, et avec laquelle il avait entretenu une relation aussi passionnelle qu'interdite ? Son ancien élève, Marcus Goldman, se refuse à le croire, il est convaincu de l’innocence de Harry. Souffrant depuis plusieurs mois du syndrome de la page blanche, Marcus est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois. Il va saisir l'occasion pour mener sa propre enquête et débusquer la vérité sur cette sombre affaire. L'intrigue se resserre vite sur les rapports entre le héros et son mentor, l'idée de transmission et de la fabrique du talent.


Avis du libraire : Preuve à l'appui, Dicker a réussi à répondre à une des questions de son roman : comment écrire un bon livre à succès. Un roman drôle, intelligent que vous ne pourrez pas lâcher une fois entamé.
 Prix Goncourt des Lycéens 2012

_______________________________________________________________

Le jeu des ombres

4 Novembre 2012 , Rédigé par Mots et Cie Publié dans #LES VALEURS SÛRES

 
                        LE JEU DES OMBRES 
                           Louise Erdrich   (Albin Michel)

le-jeu-des-ombresGil est peintre, son sujet préféré est sa femme, Irène. Elle est son œuvre, son obsession, la peindre est une manière de la posséder. La résistance qu’offre Irène l’alimente, rend ses tableaux plus denses, plus forts. Tout pour lui tourne autour d’elle, laissant leurs 3 enfants au second plan.  Lorsqu’ Irene découvre que son mari lit son journal intime, cela provoque chez elle un ressentiment proche de la haine une violation absolue de son être. Elle décide de commencer un second journal qu’elle met en lieu sûr. Dans ce dernier, elle livrera sa vérité, se servant du premier comme d’une arme pour manipuler son unique lecteur pour lequel elle invente des escapades sexuelles destinées à le faire enrager. Cette guerre psychologique révèlera le côté obscur des personnages et plongera la famille entière dans un cauchemar dont personne ne sait comment cela va s’arrêter. Alternant entre les deux journaux et un récit à la troisième personne, l’auteur fait preuve d’une prodigieuse maîtrise narrative.
 
 
 
Avis du libraire : Un huis clos hypnotique. Amateurs de confidences mielleuses et de journaux intimes regorgeant d’états d’âme, s’abstenir. !!
 
 
 
 
 

Le Veau

3 Novembre 2012 , Rédigé par Mots et Cie Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2013

                                         LE VEAU
                                                Mo Yan
                                                       (Seuil)


le-veau.jpg   Recueil de nouvelles inspirées de l’enfance de l’auteur, qui met en relief les absurdités du communisme. Le narrateur est un enfant de la campagne : celui que fut Mo Yan, fils de paysans aisés donc d’origine sociale suspecte, « mauvais élément » turbulent renvoyé de l’école, plus obsédé par la taille des testicules d’un pauvre veau que l’on vient de châtrer que par les conséquences dramatiques que ce charcutage aura sur le village. A travers sa verve truculente, sa vision faussement naïve de la roublardise des adultes, l’auteur y dépeint la ruse paysanne pour survivre au système totalitaire. Fin stratège dans l'art de critiquer à mots couverts, il décrit avec humour la Chine rurale des années Mao et post-Mao.
 Dans la seconde nouvelle, on trouvera, toujours inspirée des souvenirs de l'auteur, une description truculente du camp de travail où l'on internait les «droitiers», au temps de la Révolution culturelle.

Avis du libraire : Un livre plein d’humour, truculent où transparaît l’autre réalité de la Révolution culturelle : quelques centaines de milliers de morts.
MO YAN est Prix Nobel de Littérature 2012

L'arche de Noé

2 Novembre 2012 , Rédigé par Mots et Cie Publié dans #LES VALEURS SÛRES

                                  L’ARCHE DE NOE

                                           Khaled Al Khamissi

                                                      ( Actes Sud)

 

    l-arche-de-noe.png  Dans ce roman, Khaled Al Khamissi utilise la métaphore du déluge pour aborder le thème de la fuite de nombreux égyptiens vers d’autres pays, dans l’espoir d’une vie meilleure. Douze personnages,  tous différents  tant par le milieu dont ils sont issus que par leur profession et même leur religion  et représentatifs de la société égyptienne, nous révèlent une société minée par la corruption, la répression politique et les discriminations confessionnelles ou ethniques. Parmi eux, Ahmad Ezzedine, jeune  licencié en droit,  n'ayant pas les moyens de payer des pots-de-vin pour espérer faire carrière et qui compte sur un mariage blanc pour fuir l'Egypte et rompt avec sa fiancée, Hagar, mais finalement ce mariage blanc n'aura pas lieu. Quant à sa fiancée Hagar, elle est forcée par son père à épouser un égyptien vivant aux USA. Yassine Al-Baroudi,  enseignant et marié songe souvent à quitter l'Egypte. Quand il passe à l'acte, il échoue, assiste à la mort de plusieurs immigrants comme lui et finit en prison en Libye avant de revenir en Egypte. Nevine Adly , chirurgienne copte,  a reçu la visite de Yassine qui lui proposait son rein en échange de sa fuite d'Egypte. C'était une méprise et elle le renvoie. Suite à une agression, elle décide de faire elle aussi une demande d'émigration au Canada.

 

Avis du libraire : paru en 2009, ce livre  a des accents prémonitoires. Un livre engagé s’il en est. A lire absolument 

 

 

<< < 10 20 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 50 > >>