Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
LIBRAIRIE MOTS ET CIE

Articles avec #rentree litteraire 2017 tag

ZOOM SUR LES ÉDITIONS CAMBOURAKIS

14 Avril 2017 , Rédigé par Le libraire Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2017

Pour ceux qui ne peuvent pas partir en ce week-end de Pâques,

voilà des livres pour vous détendre agréablement

 (Ne pas oublier les oeufs en chocolat à porté de main !)

 

Les éditions Cambourakis font partie de ces éditeurs qui savent éditer les textes oubliés nécessaires à notre temps. Un rôle essentiel à côté des mastodontes de l'édition pris dans le drame de la surproduction.

 

LE LYS ET LE SERPENT

Kazantzakis, Nikos

Journal intime qui nous livre l’histoire passionnelle d’un jeune couple du point de vue d’un homme en prise avec des sentiments extrêmes, rythmé par le passage des saisons. Un texte empreint de mystère et de lyrisme. Écrit en 1906 alors que l’auteur n’avait que 23 ans, ce roman constitue une entrée en littérature impressionnante en dépit de sa précocité.

 

 

 

LE VIN DE LONGUE VIE

Nicolae Dumitru Cocea

L’amitié entre un jeune magistrat, fraîchement nommé dans une bourgade, et un vieil original, d’une longévité exceptionnelle, dont le mode de vie supposé excentrique et débauché excite la jalousie de toute la bonne société provinciale.

Une fable intemporelle sur l’amitié, l’amour et la relation à la nature.

Publié en 1931, Le vin de longue vie est à la fois une merveilleuse fable hédoniste et un impitoyable tableau de la société rurale moldave au début du XXème siècle.

 

FAN MAN

William Kotzwinkle

Déambulations d’un hippie dans le Lower East Side dans les 70’s. Il faut quelques pages pour accepter de se laisser porter par le monologue intérieur chaotique, désordonné, imprévisible d’un marginal un peu fou, un type qui parle de lui à la troisième personne et ponctue toutes ses phrases par des « mecs » qui remplacent presque les virgules. Que vous aimiez ou détestiez l‘expérience est inoubliable.

Objet d’un véritable culte aux États-Unis depuis 1974, Fan man a inauguré en 2008 une série de traductions des romans de William Kotzwinkle par les éditions Cambourakis

 

DANSE SUR LA CORDE

Frigyes Karinthy

Fiction échevelée, roman d’un onirisme luxuriant, foisonnant de personnages, ou poème monstrueux, Danse sur la corde s’affranchit de la narration rationnelle pour rejoindre la logique du délire et du rêve. L’écriture tangue sur un fil, au risque de la folie : Karinthy signe là un de ses textes les plus audacieux et les plus inventifs, l’un de ses plus brillants certainement.

 

 

MA CHIENNE TULIP

J.R. Ackerley

Récit pittoresque et caustique de la cohabitation entre J. R. Ackerley et une femelle berger allemand. Ne pouvant prendre la parole, c’est par le biais de son maître bien-aimé que Tulip décrit le monde tel qu’elle le voit, à hauteur d’animal, portant ainsi une attention toute particulière aux détails. En découle un récit plein d’humour, succession d’anecdotes de la vie quotidienne, plus cocasses les unes que les autres.

 

 

LE MAUVAIS SORT

 Beppe Fenoglio

Sobre et puissant tableau de la vie paysanne piémontaise de l’entre-deux-guerres. La parole est rare dans cette société sans écriture et les règles immémoriales de la misère aussi élémentaires qu’intransgressibles. L’auteur nous raconte ce que fut la vie d’Agostino : son passage à l’âge d’homme, ses deuils, ses servitudes, la joie fugace de son amour pour Fede. Quelques saisons d’une vie simple et héroïque, écrasée par le mauvais sort.

 

____________________________________________________________________________

Je vous souhaite un excellent week-end de Pâques !

Mehdi, le libraire

__________________________________________________________________________________

L'un de ces livres me tente, je souhaite le commander ou le réserver chez Mots et Cie:

http://librairiemotsetcie.fr

_____________________________________________________

 

Lire la suite

LES MOTS DU LIBRAIRE AVRIL-MAI

8 Avril 2017 , Rédigé par Le libraire Publié dans #ANIMATIONS, #RENTREE LITTERAIRE 2017

En avril surtout … ne perdez pas le fil !

 

      Programme des animations

 

Vendredi 21 avril à 20h45 à Trausse Minervois

Votre libraire présentera ses coups de cœur de la rentrée littéraire d’hiver.

___________________________

Samedi 22 avril à 10h30 à librairie

Lecture de « 14 juillet »* d'Eric Vuillard ( Actes Sud)

par le théatre Zé Régalia

                          et

Nous célébrerons la San Jordi, patron des libraires indépendants !

Un livre, une rose…pour tout achat de livre, votre libraire vous offrira une rose.

Venez nombreux pour honorer la place inimitable de la librairie indépendante au cœur de la ville et mesurer combien notre métier dispose d’énergie, de force, de talent pour défendre les livres.

____________________________________

Mercredi 3 mai à 17h à la librairie

C’est Mômes et Cie !

Le plasticien-illustrateur Nicolas Lacombe vient dédicacer ses livres et propose d’essayer

le dessin au scotch !

Une technique étonnante à découvrir pour les grands et les petits !

_________________________________________

vendredi 19 mai à 18h à la librairie

Lecture-rencontre avec Eric Vuillard

pour son nouveau roman "L'ordre du jour" **( Actes Sud)

Lecture par le théâtre Zé Régalia

_____________________________________

Mercredi 7 juin à 17h  à la librairie

Mômes et Cie vous concocte une surprise !

_______________________________________

Du vendredi 9 juin au dimanche 11 juin,

 salle Prosper Montagné à Carcassonne.

Un événement à ne pas manquer… Festival du carnet de voyage

33 carnettistes provenant de 9 pays sont invités

entrée libre

http://carnetdevoyagesud.wixsite.com/carcassonne/2017

_______________________________________________

Samedi 24 juin à 10h30 à la librairie

C’est le Marathon des Mots  de Toulouse chez Mots et Cie

Rencontre avec l'auteure mexicaine Guadalupe Nettel

Pour son dernier roman traduit en français

 "Après l'hiver" ***( Buchet Chastel)

Lecture par le théâtre Zé Régalia

________________________________________________

A PROPOS DES LIVRES DES RENCONTRES DU MOIS

* 14 JUILLET Eric Vuillard (Actes Sud)

 

 Découvrez la Révolution française de l’intérieur au plus près des événements ! Un 14 juillet à hauteur d’homme.

 La folie s’empare de ceux qu’on appelait alors le Tiers-État. 14 Juillet raconte leur histoire et leur rend justice. Ces anonymes, héros malgré eux, ont écrit l'Histoire de la Révolution et comme on ne sait que peu de choses sur ce qui s’est passé, voilà qui fait la part belle à l’imagination.

 

 

 

 

** L’ORDRE DU JOUR Eric Vuillard (Actes Sud)  Parution le 3 mai.

Une démonstration magistrale et grinçante des coulisses de l'Anschluss.

L'Allemagne nazie a sa légende : une armée rapide, moderne, dont le triomphe parait inexorable. Et si au fondement des premiers exploits de la glorieuse Wehrmacht entrant triomphalement en Autriche se dissimulait un immense embouteillage de panzers … dû à une simple panne ?? Etonnant non ?

*** APRÈS L’HIVER Guadalupe Nettel (Buchet Chastel)

Entre Cuba, New York, ou Mexique, Paris, un homme et une jeune femme, qui ont voulu leur exil pour oublier d’anciennes blessures, tentent de s’acclimater à une autre existence. Les deux monologues se répondent avec un point qui leur est commun : le bonheur n’est pas pour eux. Le hasard les fait se rencontrer à Paris et…lueur d’espoir ou pas ?

 

   ____________________________________________________________________________

  LITTÉRATURE FRANÇAISE

 

CROIRE AU MERVEILLEUX 

Chistophe Ono-Dit-biot

( Gallimard)

César ne se remet pas de la mort de sa femme et décide d'en finir. Même la présence de son jeune fils n'arrive pas à le retenir. Mais une jeune femme sonne à sa porte et contrarie ses plans. Étudiante en architecture, grecque, blonde et cultivée, elle se dit sa voisine. Et nous voilà embarqués dans l’histoire d’une renaissance pleine de magie : parce que cette voisine amène beaucoup d’étrangeté et de mythologie aussi. Du coup, César ouvre  les yeux sur les sourires de son fils.

Eros et Thanatos… et si la blessure pouvait se refermer grâce aux mythes grecs ?

___________________________

PREMIÈRES NEIGES SUR PONDICHÉRY

Hubert Haddad

(Zulma)

Hochéa Meintzel, célèbre violoniste quitte Jérusalem, comme il avait quitté Lodz des décennies plus tôt. Mais cette fois, ce départ n’est pas contraint, c’est un choix. Pourtant Hochéa aime Jérusalem, il aime aussi Samra, sa  fille adoptive. Il accepte l’invitation d’un festival  en Inde du Sud mais c’est sans retour. Les deux exils  et la rencontre d’un pays magique vont se mêler en un univers de correspondances. En découvrant la tolérance ancienne et présente de Kochi, son ouverture au monde, à toutes les religions, les cultures, les produits de la terre, le vieil homme va trouver sa Terre Promise. Un superbe chant d’amour et d’espérance.

_______________________________

LE DÉSERT DES AMBITIONS

Rodolphe Christin

(L’Echappée)

Une réflexion sur l’œuvre de l’écrivain Albert Cossery et, au-delà, sur  la simplicité et le détachement des choses matérielles.  Albert Cossery fit peu de bruit. Venu d’Égypte, il s’installe à Paris après-guerre. Il y fréquente la bohème intellectuelle et artistique du quartier de Saint-Germain-des-Prés. Il y mène une vie proche de celle qu’il exalte dans ses récits réjouissants où la frugalité joyeuse de ses personnages, pleins d’humour et de sagesse, subvertit sans cesse l’absurdité du mode de vie occidental contemporain. Un livre « subversif » qui invite à s’affranchir de la société matérialiste !

____________________________________________________________________ 

      LITTÉRATURE ÉTRANGÈRE

 

DANS LA FORÊT

Jean  Hegland

(Gallmeister)

Epidémies, crise énergétique, catastrophe nucléaire... Les gens se terrent et fuient. Nell et Eva, dix-sept et dix-huit ans, vivent depuis toujours dans leur maison familiale, au cœur de la forêt. Quand la civilisation s'effondre et que leurs parents disparaissent, elles demeurent seules, bien décidées à survivre. Mais elles s’adaptent et découvrent que la forêt est une source incroyable de richesses. Roman d'anticipation ? En tout cas, un roman magistral qui ne laisse pas seconde de répit.

___________________________________

LE CHIEN,LA NEIGE, UN PIED

Claudio Morandini

(Anacharsis)

Adelmo Farandola, un vieux grincheux solitaire vit dans une cabane dans les montagnes. Les hivers s'empilent dans sa mémoire approximative pour ne faire qu'un seul et long hiver passé à l'écart des hommes dans une solitude absolue et voulue. Mais cet hiver ou celui d’avant, surgit un chien.  Ils parviennent tous les deux au printemps et à  la fonte des neiges près  de la cabane, apparaît un pied humain. À qui appartient-il ? D’où vient-il ? Un roman émouvant et cruel sur la solitude, une de ces histoires fascinantes et terribles qu’on se raconte le soir à la veillée.
____________________________________________________________________________

         POÉSIE

 

IL Y A DES MONSTRES TRÈS BONS

Thomas Vinau

(Castor Astral)

D'une plume mêlant prose et vers, pieds et plumes, bruits et silences, laideur et beauté, l’auteur compose une ode à la monstruosité, à ces êtres mi-animaux, mi-hommes, ces vagabonds de nos nuits qui ornent nos cauchemars de leurs cris lancinants,  chimères oniriques qui décorent de leurs présences nos films d’horreurs. Un éloge de la beauté des hommes, des femmes, des enfants, des hideux et des grotesques. Eblouissant !

.__________________________________________________________________

    

                        POLICIERS

 

UN MOINDRE MAL

Joe Flanagan

( Gallmeister)

Cape Cod, 1957. Dans cette petite communauté tranquille, une série de meurtres d'enfants paralyse la population. Corruption et  manigances politiques expliquent l'arrivée de la police d'État pour mettre un terme aux agissements du prédateur pédophile meurtrier. À sa tête, un inspecteur renommé, Stasiak,  qui n'hésite pas  à s'aventurer sur des sentiers tortueux. Le lieutenant Warren comprend vite que résoudre ces affaires n'est pas ce que recherche ce flic brutal et manipulateur.

Un suspense poussé à l’extrême pour ce premier roman noir époustouflant.

 ____________________________

CHALEUR

Joseph Incardona

(Finitude)

La Finlande, sa douceur de vivre et son moins connu Championnat du Monde de sauna. Pourtant les concurrents viennent de l’Europe entière pour s’enfermer à 110 degrés, le dernier qui sort a gagné. Niko, multiple vainqueur et son challenger Igor ont bien l’intention de conserver leur titre… à tout prix. Chaleur intense et humour rafraîchissant, un bijou noir !

____________________________________________________________________

        REVUES

 

APULÉE N° 2. De l'imaginaire et des pouvoirs.

Collectif

(Zulma)

Voilà le numéro 2 de cette élégante revue de littérature et de réflexion, lancée par les éditions Zulma sous la houlette d’Hubert Haddad. Dans la continuité de son numéro inaugural, fidèle à l’appel constant des autres rives et des antipodes, la revue Apulée continue d’investir tous les territoires de la littérature, de la pensée vive, de la poésie et de l’image. Et c’est autour du thème De l’imaginaire et des pouvoirs – avec une mise à l’honneur de Driss Chraïbi et de Mohammed Dib – que s’articule ce nouveau numéro. Controverses, fictions, réflexions.

___________________________

 

AMERICA.

L’Amérique comme vous ne l’avez jamais lue !

Crée par François Busnel  au rythme d'un numéro par trimestre, America racontera l’Amérique au temps de Donald Trump, à travers des reportages et des enquêtes, des grands entretiens et des chroniques signés par des écrivains Français et Américains.

16 numéros sont prévus, pas un de plus, cette revue s'achèvera avec le mandat de Trump.

Dans ce premier numéro : une interview inédite de Barack Obama, un entretien exclusif avec Toni Morrison (Prix Nobel de Littérature), des reportages, des enquêtes, des chroniques, des nouvelles, des extraits littéraires exclusifs écrits par Marc Dugain, Douglas Kennedy, Alain Mabanckou, Jay McInerney, Ta Nehisi Coates, Colum McCann, Louise Erdrich.

____________________________________________________________________________

            ESSAIS

 

IL SE PASSE QUELQUE CHOSE

Jérôme Ferrari

(Flammarion)

 Depuis l'attentat contre Charlie Hebdo, la France vit dans une ambiance détestable. Les éditions Flammarion publient fort opportunément les vingt-deux chroniques hebdomadaires que Jérôme Ferrari écrivit pour le journal La Croix . Le romancier et philosophe y analyse la situation au lendemain des attentats alors que nous sommes entrés dans une ère où la peur et le ressentiment, l'intolérance et la haine, l'emportent sur la raison. Comment sortir des clichés consensuels et conflictuels qui tiennent lieu de pensée et de débat.

___________________________

MES INDÉPENDANCES

Kamel Daoud

(Actes Sud)

Cette sélection de chroniques de Kamel Daoud publiées ces six dernières années donne à entendre une voix libre, puissante et provocante dont l'audience ne cesse de s'étendre dans le monde. Il a fait de la chronique une arme de destruction de tous les codes surannés qui étreignent l’ensemble du corps social et politique. A contre-courant d’une bien-pensance perfide et avec des mots durs mais justes, il met sur la place publique l’impensé algérien, le refoulé national, l’interdit social.

____________________________________________________________________________

 

      LITTÉRATURE JEUNESSE

 

A LA LETTRE, UN ALPHABET POÉTIQUE

Bernard Friot

(Milan)

À travers cet Abécédaire poétique, Bernard Friot nous régale de son inventivité : chaque lettre s'anime et devient l'héroïne d'un court texte qui la met en scène. Il joue tour à tour sur de multiples aspects : forme de la lettre, sonorité, place dans l’alphabet. Les textes proposés s’amusent avec tous les registres (comique, tragique, absurde…) et tous les genres : poèmes en prose, petits drames ou  dialogues théâtraux.

 

Je vous souhaite d’excellentes lectures !

Mehdi, le libraire.

____________________________________________________________________

L'un de ces livres me tente, je souhaite le commander ou le réserver chez Mots et Cie:

http://www.librairiemotsetcie.fr

_________________________________________________________________________

Lire la suite

PRIX DU LIVRE INTER

30 Mars 2017 , Rédigé par Le libraire Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2017

Le 6 juin prochain sera annoncé le

"Livre Inter 2017"

choisi par 24 jurés

sous la présidence d'Elisabeth Badinter

 Ci-dessous les 10 ouvrages sélectionnés annoncés ce matin:

Histoire du lion Personne de Stéphane Audeguy (Seuil)

Il est absolument impossible de raconter l’histoire d’un lion, parce qu’il y a une indignité à parler à la place de quiconque, surtout s’il s’agit d’un animal. Il est absolument impossible de raconter l’histoire du lion Personne, qui vécut entre 1786 et 1796 d’abord au Sénégal, puis en France.
Cependant, rien ne nous empêche d’essayer.

Feuilleter le livre

 

L’homme des bois de Pierric Bailly (P.O.L.)

Le récit par un fils de la mort brutale et mystérieuse d’un père mais aussi une évocation de la vie dans les campagnes française à notre époque, ce qui change, ce qui se transforme. Le portrait, en creux, d’une génération, celle des parents du narrateur, travailleurs sociaux, militants politiques et associatifs en milieu rural.

Ecouter quelques pages

Le Grand Paris d'Aurélien Bellanger (Gallimard)

Alexandre Belgrand a grandi à l’ombre des tours de la Défense puis rejoint une école de commerce, certain d’intégrer à sa sortie l’élite de la nation. L’un de ses professeurs l’initiera alors à l’histoire secrète de la capitale, avant de le faire entrer au service de l’homme fort de la droite – « le Prince » – en passe de remporter la prochaine présidentielle.

En savoir plus

 

Vie de ma voisine par Geneviève Brissac (Grasset)

Lors de son déménagement, une romancière est abordée par sa voisine du dessus qui l’a reconnue, et l’invite chez elle pour parler de Charlotte Delbo. Les parents de Jenny, la voisine née en 1925, étaient des Juifs polonais membres du Bund, immigrés en France un an avant sa naissance.
À l’écoute de Jenny, Geneviève Brisac rend justice aux héros de notre temps, à celles et ceux qui, dans l’ombre, ont su garder vivant le goût de la fraternité et de l’utopie.

Lire un extrait

Trois saisons d’orage de Cécile Coulon (Viviane Hamy)

Trois générations confrontées à l’Histoire et au fol orgueil des hommes ayant oublié la permanence hiératique de la nature. Cécile Coulon renoue ici avec ses thèmes de prédilection : la campagne opposée à la ville, la lutte sans merci entre l’homme et la nature.

Lire un extrait

L’autre qu’on adorait de Catherine Cusset (Gallimard)

La mécanique implacable d’une descente aux enfers : Thomas, un homme d’une vitalité exubérante fut l’amant, puis le proche ami de la narratrice. A 39 ans, il s’est suicidé aux États-Unis.

Feuilleter le livre

 

Règne animal de Jean-Baptiste Del Amo (Gallimard)

L’histoire, du début à la fin du XXe siècle, d’une exploitation familiale vouée à devenir un élevage porcin. Dans cet environnement dominé par l’omniprésence des animaux, cinq générations traversent le cataclysme d’une guerre, les désastres économiques et le surgissement de la violence industrielle, reflet d’une violence.

Feuilleter le livre

 

La succession de Jean-Paul Dubois (L’Olivier)

Paul Katrakilis vit à Miami depuis quelques années. Jamais il n’a connu un tel bonheur. Pourtant, il se sent toujours inadapté au monde. Quand le consulat de France l’appelle pour lui annoncer la mort de son père, il se décide enfin à affronter le souvenir d’une famille qu’il a tenté en vain de laisser derrière lui.

Feuilleter

 

.

 

 

Au commencement du septième jour de Luc Lang (Stock)

4 h du matin, le téléphone sonne. Thomas, 37 ans, informaticien, père de deux jeunes enfants, apprend par un appel de la gendarmerie que sa femme vient d’avoir un très grave accident, sur une route où elle n’aurait pas dû se trouver. Commence une enquête sans répit - puis une quête durant laquelle chacun des rôles qu’il incarne : époux, père, fils et frère devient un combat.
Jour après jour, il découvre des secrets de famille qui sont autant d’abîmes sous ses pas.

Ecouter l'auteur

 

14 juillet d'Eric Vuillard (Actes Sud)

La prise de la Bastille est l’un des évènements les plus célèbres de tous les temps. On nous récite son histoire telle qu’elle fut écrite par les notables, depuis l’Hôtel de ville, du point de vue de ceux qui n’y étaient pas. 14 Juillet raconte l’histoire de ceux qui y étaient.

 Eric Vuillard sera à la librairie en mai.

Ecouter l'auteur

___________________________________________________________________________

 

 

 

Lire la suite

SI VOUS AVEZ AIMÉ "L'ART DE LA JOIE", VOUS VOUS DÉLECTEREZ DE ...

18 Mars 2017 , Rédigé par Le libraire Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2017

RENDEZ-VOUS À POSITANO

Gollarda Sapienza

(Le Tripode)

L'éblouissement n'épargnera personne, comme il n'a pas épargné Goliarda Sapienza lorsqu'elle mit les pieds à Positano pour les besoins du tournage d’un film au début des années 50. Lorsqu’elle découvre sur la cote amalfitaine ce modeste village  au flanc d’une colline qui plonge dans la mer, le choc émotionnel est fort et c'est dans ce cadre idyllique, qu'elle va rencontrer une femme, Erica, qui va devenir sa sœur de cœur.  Longtemps après la disparition de son amie, en 1985, l’écrivaine décide de revenir sur cette histoire pour sauver de l’oubli ce qui fut balayé par le destin. Ce roman lumineux raconte l’histoire de cette double emprise, celle des lieux et celle d’Erica, une femme magnifique dont elle devient petit à petit la confidente. Une histoire qui durera près de vingt ans jusqu’à la mort d’Erica.

AVIS DU LIBRAIRE : Un roman d’amour intense dédié à une femme et un lieu. Absolument magnifique !

Pour écouter un extrait, c'est par là !

 

Après l’Art de la joie publié sous le manteau à 1000 exemplaires puis devenu best seller des années plus tard et traduit dans 18 langues, les éditions Le Tripode ont entrepris de traduire in extenso les ouvrages de Gollarda Sapienza ce qui nous vaut le bonheur de lire cet inédit  Rendez-vous à Positano

Lire la suite

CELUI QUI EST DIGNE D'ÊTRE LU...

11 Mars 2017 , Rédigé par Le libraire Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2017

CELUI QUI EST DIGNE D’ÊTRE AIMÉ

  Abdellah Taïa

(Seuil)

 

 

Des lettres salvatrices ?

Un roman épistolaire pour tenter de remonter le temps jusqu'aux origines du mal. Ahmed, quadragénaire marocain vivant à Paris, écrit à sa mère, décédée 5 ans plus tôt, pour régler ses comptes  et lui raconter enfin sa vie d'homosexuel. Il  a des mots très durs pour cette mère, véritable  tyran dont il n’arrive toujours pas à se défaire, même après sa mort.  Il y a aussi la lettre de rupture à  Emmanuel son ancien amant qu’il a aimé passionnément. Ce riche français, qui a sorti Ahmed de son village, l'a « colonisé »,  a fait son éducation, l’a amené à effacer ses racines, à renier son identité et sa culture jusqu’à le débaptiser. Ahmed y écrit sa rage, son humiliation, les violences du néo-colonialisme et son envie de se venger de ces Français condescendants.  Il  parle de ce sentiment de dépossession qu’il ressent au quotidien : absence du pays d’origine qu’il a quitté définitivement, absence dans le pays d’accueil, qui ne sera jamais le sien et des difficultés de cette double identité.

AVIS DU LIBRAIRE : Un roman comme un cri de révolte, juste et émouvant.

Pour écouter l'interview de l'auteur sur France Inter, c'est par là !

 

 

Lire la suite
<< < 1 2 3 4 5 6 > >>