LIBRAIRIE MOTS ET CIE

Articles récents

DISPARITION

18 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2014

DISPARITION

Gabriel Garcia Marquez, Prix Nobel colombien de littérature, l’un des plus grands écrivains en langue espagnole, est décédé jeudi.

Ce chroniqueur du continent sud-américain venait d'avoir 87 ans et laisse une œuvre truculente. Nouvelliste, mais également journaliste et activiste politique, il reçoit en 1982 le prix Nobel de littérature. Affectueusement connu sous le surnom de « Gabo » en Amérique latine, il est l'un des auteurs les plus significatifs du XXe siècle.

Principales œuvres littéraires

Cent ans de solitude

Ce roman relate sur plusieurs générations l'histoire de la famille Buendía depuis la fondation du village fictif de Macondo, une saga riche d'incestes, d'événements fantastiques, ponctuées de naissances et de morts. L'histoire de Macondo est souvent vue par les critiques comme suffisamment générale pour représenter l'histoire des villages ruraux d'Amérique du Sud, ou au moins celle de la région natale de García Márquez, autour d'Aracataca. Paru en 1967, c’est le plus grand succès commercial que l'auteur ait connu jusqu'alors.

Chronique d'une mort annoncée

L'intrigue du roman tourne autour de l'assassinat de Santiago Nasar. Le narrateur joue le rôle d'un détective qui découvre les éléments de ce meurtre seconde par seconde amis au lieu d'aller de l'avant l'intrigue se déroule en arrière. En effet, dans le premier chapitre, le narrateur explique exactement au lecteur qui a tué Santiago Nasar, le reste du livre cherchant à expliciter les raisons de ce meurtre. Un roman qui est une combinaison de reportage, de réalisme et de roman policier.

L'Amour aux temps du choléra

Ce roman conte une histoire d'amour atypique où les amants trouvent l'amour dans leur « âge d'or » alors que la mort est tout autour d'eux. L’amour entre les deux amants est basé sur le récit journalistique de la mort de deux américains octogénaires qui se retrouvaient chaque année à Acapulco. Un jour lors d’une sortie en bateau ils ont été tués par le batelier à coup de rame. C’est par ce meurtre que leur secret a été révélé, ils étaient tous deux mariés à quelqu’un d’autre.

Ce samedi à la librairie

16 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

Ce samedi à la librairie

Samedi 19 avril à 10 :30 à la librairie

Rencontre-discussion

avec

Elie Treese pour son ouvrage

« Les anges à part »

(Rivages)

Lecture par Valérie Schlée.

Résumé

Elie Treese s’empare du sujet de l’enfance avec doigté. Le romancier met en scène sans avoir l’air d’y toucher, une bande de jeunes d’une douzaine d’années. Il les cueille à cet instant précis de l’enfance, monde qui n’est pas encore touché par le désir et la perte, juste avant que n’intervienne la césure de l’adolescence.

Les raisons de la colère

12 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #RENTREE LITTERAIRE 2014

Les raisons de la colère

LE GRAND MARCHE TRANSATLANTIQUE. LA MENACE SUR LES PEUPLES D’EUROPE.

Raoul-Marc Jennar

(Cap Bear Editions)

Le Grand marché transatlantique, GMT, et les normes sociales encore en vigueur en Europe. Un démantèlement programmé!

En 2015 sera crée un grand marché transatlantique qui détruira les droits sociaux et démocratiques pour le plus grand profit des multinationales…Une menace pour les peuples d’Europe, il est encore possible de s’y opposer.

Déjà entre 1995 et 1997, l’Accord Multilatéral sur l’Investissement (AMI) avait été négocié en secret entre les vingt-neuf pays de l’OCDE : cet accord cherchait entre autres à permettre aux multinationales de traîner en justice les États dont la politique n’irait pas dans le sens de leurs profits... Mais révélées au grand jour, ces négociations secrètes avaient échoué, comme meurt Dracula quand il est exposé à la lumière. Mais Dracula n’est pas mort ! C’est donc toujours dans l’ombre que ce projet vampirique refait surface, sous la forme d’un « partenariat transatlantique de commerce et d’investissement ». Destruction des normes sociales et environnementales, justice arbitrale pour contraindre les politiques publiques, le menu de ces négociations fait craindre le triomphe de la phrase de David Rockefeller : « Quelque chose doit remplacer les gouvernements et le pouvoir privé me semble l’entité adéquate pour le faire ».

Pour aller plus loin :

+Emission Daniel Mermet sur France Inter

http://www.franceinter.fr/emission-la-bas-si-jy-suis-le-grand-marche-transatlantique-contre-les-peuples

+ Conférence de Raoul -Marc Jennar chez Les Amis du Monde Diplomatique de Montpellier

http:youtu.be/GO7weRaKrPU

Les raisons de la colère

Ce samedi à la librairie

9 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

Ce samedi à la librairie

Samedi 12 avril à 10h30

La librairie vous propose une rencontre

avec

Déborah Levy Bertherat pour son premier roman

"Les voyages de Daniel Ascher"

(Rivages)

La lecture sera faite par Florence Lenoble.

Résumé:

Une étudiante s’installe à Paris pour faire ses études. Son vieil oncle, écrivain excentrique d’une série à succès La Marque Noire lui prête sa chambre de bonne. Elle n’a jamais lu ses livres et n’apprécie guère le personnage. Son ami Guillaume l’ initie à sa passion pour La Marque Noire. Pour Hélène c’est un gouffre vertigineux qui s’ouvre et qui met à jour des pans enfouis de la jeunesse de Daniel et un très lourd secret qui remonte aux heures sombres de l'Occupation.

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

4 Avril 2014 , Rédigé par MOTS ET CIE Publié dans #ANIMATIONS

 

   ANIMATIONS

 Du samedi 5 au vendredi 11 avril

16ème festival du conte et des conteurs à Limoux.

Retrouvez la librairie tous les soirs de la semaine avant et après chaque contée, salle Monte Cristo.

Tout le programme : www.limoux.fr

_________________________________________________________________________
Vendredi 11 Avril 20h45

 Pennautier (théâtre Na Loba)
conférence-débat "Judaïsme et Sionisme- Israël et Palestine"
avec Shlomo Sand auteur du livre " comment la terre d'Israël fut inventée" ( Flammarion) et "Comment j'ai cessé d'être juif"( Flammarion)
Sur place, la librairie vous proposera un stand de livres de l’auteur invité.
_________________________________________________________________________
Samedi 12 Avril 10h30 à la librairie
 Rencontre avec Déborah Levy-Bertherat pour son premier roman
" les voyages de Daniel Ascher" ( Rivages)
Lecture par Florence Lenoble

Résumé

Une étudiante  s’installe à Paris pour faire ses études. Son vieil oncle, écrivain excentrique d’une série à succès La Marque Noire lui prête sa chambre de bonne. Elle n’a jamais lu ses livres et n’apprécie guère le personnage. Son ami Guillaume l’ initie  à sa passion pour La Marque Noire. Pour Hélène c’est un gouffre vertigineux qui s’ouvre et qui met à jour des pans enfouis de la jeunesse de Daniel et un très lourd secret qui remonte aux heures sombres de l'Occupation.

_________________________________________________________________________
Samedi 19 avril à 10 :30 à la librairie

Rencontre-discussion avec Elie Treese

« Les anges à part » (Rivages)

Lecture par Valérie Schlée.

Résumé

 Elie Treese s’empare du sujet de l’enfance avec doigté. Le romancier met en scène sans avoir l’air d’y toucher, une bande de jeunes d’une douzaine d’années. Il les cueille à cet instant précis de l’enfance, monde qui n’est pas encore touché par le désir et la perte, juste avant que n’intervienne la césure de l’adolescence.

____________________________________________________________________________

 ► Samedi 26 avril toute la journée

 Fêtons ensemble la San Jordi, fête de la librairie indépendante.

Selon la tradition pour tout achat de livre, votre libraire vous offre une rose

 

   Mais qu’est-ce qu’une librairie indépendante ?

C’est une librairie  n’appartient pas à une chaîne. C’est un lieu où le libraire défend les livres qu’il aime, meilleures ventes ou pas. Il met en avant ses goûts et ses compétences. Il sait  qu’il suffit d’un geste, un jour, une heure, pour qu’un livre rencontre un lecteur. Il a  vécu des embrasements inattendus ou des échecs retentissants, déjouant tous les pronostics. Sa place est dans un magasin qui ne ressemble à aucun autre, qui a son histoire, sa couleur, sa différence. Un lieu qui chérit la liberté….

Sans libraire indépendant,

                    il n’y a pas d’éditeur indépendant,        

                                                     ni de lecteur affranchi.

 

A 10:30 Lecture d'extraits de l'œuvre d'Albert Cossery par Valérie Schlée.


  Presque tous les romans d'Albert Cossery (Le Caire 1913 –Paris 2008)  se déroulent dans son Égypte natale, bien qu'il ait vécu à Paris à partir  de 32 ans. Il est animé d'un amour véritable pour ses personnages souvent hauts en couleurs, il manie volontiers l'ironie  et si la bouffonnerie des petits chefs est soulignée, Albert Cossery ne tombe jamais dans le cynisme, conférant à son style une grâce dynamique et humoristique.

_________________________________________________________________________

                      SELECTION DU LIBRAIRE

LITTERATURE

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

LE TORT DU SOLDAT

Erri de Luca

(Gallimard)

Une auberge dans les Dolomites. A la table voisine du narrateur, un couple étrange : une femme et de son père. Il les observe par-dessus les feuillets d’un texte yiddish qu’il traduit pour son éditeur. Le regard du vieil homme est celui d’un homme en rupture avec l’humanité entière, criminel de guerre (mais le narrateur l’ignore) furieux de la victoire des ‘sous-hommes’ et qui s’est mis à déchiffrer l’hébreu pour comprendre la défaite nazie. Ce nazi avec lequel il partage une chose: la passion pour les mots d’une culture source de joie pour le narrateur, source de haine et d’incompréhension pour l’autre.

Roman d’une grande sobriété et d’une grande profondeur.

_______________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

VIEUX, RALEUR ET SUICIDAIRE, LA VIE SELON OVE

Frédrick Backman

(Presses de la Cité)

Dans le lotissement où il vit depuis quarante ans, Ove est connu pour être un râleur de la pire espèce. Veuf, dépressif et grincheux, depuis que sa femme est décédée, il se sent inutile. Plus encore depuis qu’il a été licencié. Las de sa routine, il décide d'en finir. Corde au cou, debout dans le salon, il est prêt à passer à l'acte... sauf que l'arrivée d'un chat abandonné et celle de nouveaux voisins vont mettre à mal ses multiples tentatives de suicide, ce qui le met dans une rage folle. Le repos éternel n’est pas pour tout de suite! Comédie irrésistible en direct de Suède.

________________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

MENDIANTS ET ORGUEILLEUX

Albert Cossery

(Joelle Losfeld)


Gohar, ex-philosophe devenu mendiant, sillonne avec nonchalance les ruelles du Caire et croise des figures pittoresques. Un manchot, cul-de-jatte, qui subit les crises de jalousie de sa compagne. Yéghen, vendeur de hachisch, laid et heureux. Set Amina, la mère maquerelle et aussi Nour El Dine, policier homosexuel, autoritaire mais saisi par le doute dans son enquête sur meurtre d'une jeune prostituée.

Pour célébrer le centenaire de la naissance d’Albert Cossery, l'éditrice Joëlle Losfeld fait reparaître l'intégralité de son œuvre et propose notamment une édition augmentée de ses Mendiants et Orgueilleux.

________________________________________________________________________

POLARS

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

TRAUMA

Erik Axl Sund

( Actes Sud.)

Les meurtres sordides s’accumulent dans Trauma, le second volet de la trilogie d’Erik Axl Sund. Les mises en scène toujours aussi impressionnantes et la signature commune : un bouquet de tulipes jaunes laissé sur les lieux des crimes. La commissaire Jeanette Kihlberg est chargée de l’enquête. Toujours hantée par la mystérieuse Victoria Bergman, elle continue simultanément ses recherches dans l’affaire classée de jeunes sans-papiers assassinés et fait appel à la psychothérapeute Sofia Zetterlund pour établir un profil du meurtrier

Un voyage au bout de l’enfer. Une suite électrisante à Persona.

_____________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

PAIN, EDUCATION ET LIBERTE

Petros Markaris

(Seuil)

Troisième volet de la trilogie consacrée à la crise économique grecque. Athènes 2014. La misère s’étend malgré le retour au drachme. La survie quotidienne est de plus en plus difficile et le pays marche vers la ruine. L’ensemble des salaires est suspendu pour trois mois voire plus. C’est alors qu’un tueur en série jette son dévolu sur des personnalités d’envergure issues de la génération de Polytechnique qui, après s’être rebellées contre la junte militaire, ont eu une carrière fulgurante. Le criminel reprend le célèbre slogan des insurgés de l’époque « Pain, éducation, liberté». Qui se cache derrière ces meurtres ?

Ce troisième acte du roman noir de la crise grecque est très éclairant et franchement réussi.

_________________________________________________________________________

BD

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

BLAST(Volume 4)

Pourvu que les bouddhistes se trompent.

Manu Larcenet

(Dargaud)

Masse inouïe de plus de 150 kilos, Polza Mancini, alias Grasse Carcasse, est parti un beau matin, laissant sa vie d'avant, à la recherche du blast, ce court instant de perfection lorsque oubliant sa graisse, il parvient à voler. Soupçonné de plusieurs crimes et arrêté, il passe un contrat avec les policiers, il expliquera tout si on écoute l’histoire de sa vie. Voilà dans ce 4ème volume, la suite et fin des aveux de Polza Mancini. Repenti sincère, affabulations d'un malade ou racontars d'un individu cherchant à se disculper ?

Dernier volume d’un immense roman graphique, noir, âpre, envoûtant mais d'un humanisme bouleversant.

____________________________________________________________________________

JEUNESSE

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

JE VEUX UN COCODRILE !

Laure Monloubou

(Amaterra)

Dès 2 ans .

Je veux un cocodrile ! demande un petit garçon. À chaque page, un autre animal lui est proposé. Le ton monte ! Le petit garçon tape des pieds, se roule par terre. Un crocodile apparaît dans un coin de la page : Hé! Ho ! Comment on dit d'abord ? Drôle, amusant mais pas seulement... car pour avoir ce que l'on désire, rien ne sert de crier, il faut y mettre les formes .

____________________________________________________________________________

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

LA MAMAN DES POISSONS

Lucie Albon

( Fleur de Ville)

A partir de 3 ans

Une maman poisson est sur le point de pondre ses oeufs. . Mais où seront-ils le plus à l'abri ? La maman poisson demande conseil à d'autres mères de l'océan: l'hippocampe, l'huître, etc...

_________________________________________________________________________

REVUES

LES MOTS DU LIBRAIRE (avril-mai)

REVUE 6 MOIS

(numéro 7)

Le XXIe siècle en images Russie, l'appel du nord. Ce qu’on y découvre entre autres José Antonio de Lamadrid nous fait entrer dans le quotidien de trois triplés autistes. Michael Kamber nous raconte la vie après avoir été « photographe de guerre ». David Guttenfelder a photographié la vie quotidienne en Corée du Nord au smartphone. Clara Vannuci se glisse dans la vie d’une troupe de théâtre faite de détenus et d’ex-détenus. Evgenia Arbugaeva a suivi les chasseurs de mammouths en Sibérie. Les sujets de ce dernier numéro sont aussi éclectiques que passionnants.

____________________________________________________________________________

BONNES LECTURES !

1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 > >>
Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog